L'art brut - Emilie Champenois - | Que sais-je ? | Une question à toutes les réponses
 
L'art brut
L'art brut
L'art brut
Auteur: 
Collection: 
Discipline: 
Date de parution: 
10/06/2020
9,00 €
A paraître
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

L’« art brut », c’est l’art de ceux qui ne savent pas qu’ils font de l’art. Baptisé ainsi par Jean Dubuffet, il trouve ses origines à l’asile psychiatrique, dans des productions que l’on appelait autrefois l’« art des fous ».
Longtemps méconnu ou associé à tort à l’art-thérapie, l’art brut est aujourd’hui l’objet d’un engouement croissant, tant chez les amateurs que chez les collectionneurs, dans les galeries, à la FIAC ou au musée. Au risque de la récupération marchande ?
Ni art singulier ni art naïf, l’art brut est par définition hors normes. Il ne peut donc être appréhendé que par des voies détournées. C’est ce à quoi s’emploie Émilie Champenois, qui nous emmène à la rencontre d’autodidactes aux créations fascinantes, dont l’inquiétante étrangeté nous dit quelque chose de notre propre solitude et des tourments de notre inconscient.

Caractéristiques

Nombre de pages: 
131
Code ISBN: 
978-2-7154-0335-2
Numéro de tome: 
4087
Numéro d'édition: 
2
Format
11.5 x 15.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

Introduction
Chapitre premier – Origine de l’art brut
I. Son berceau : l’art asilaire
II. Art et folie : l’enfermement comme condition

 Chapitre II – Jean Dubuffet, inventeur de l’art brut
I. De la désignation à la définition
II. Une « AOC » : un concept pour penser l’art en général
III. Ce qu’il n’est pas : les arts apparentés et La Neuve Invention

Chapitre III – Vers une définition de l’art brut hors les murs
I. La clé des champs
II. La matière de l’intime : l’homme du commun à l’ouvrage
III. Une invention définitive pour supporter la vie : le sinthome

Chapitre IV – Évolution de la notion d’art brut
I. Le Foyer de l’art brut, future Compagnie de l’Art Brut
II. À l’origine : le caractère non commercial de l’art brut
III. La valeur « magique » de l’art brut : la fonction de l’objet

Chapitre V – Des matériaux et des formats inédits
I. L’art médiumnique et les écrits bruts
II. Question de cadre
III. Les environnements visionnaires

Chapitre VI – Des amateurs et des collectionneurs
I. Des souterrains de la galerie René-Drouin au musée des Arts décoratifs
II. De la collection à l’exposition
III. Expositions non permanentes : la question de la transmission

Chapitre VII – Un engouement récent
I. La diffusion de l’art brut, du petit public spécialiste au grand public
II. Marchandisation de l’art brut : droit à la différence et place à l’incivisme
III. Les groupes de recherche autour de l’art brut : le risque théorique

 

Autour de l'auteur

Psychologue clinicienne et psychanalyste, Émilie Champenois est membre fondateur du Collectif de réflexion autour de l’Art Brut.

Je découvre aussi

L'art urbain
Collectif

Né au cours des années 1960 et 1970, l’art urbain est devenu un phénomène artistique planétaire.
Exercé au départ gratuitement et sans autorisation dans l’...

L'impressionnisme
Maurice Serullaz