Histoire de la bourse de paris - Paul-Jacques Lehmann - | Que sais-je ? | Une question à toutes les réponses
 
Histoire de la bourse de paris
Image
Histoire de la bourse de paris
Histoire de la bourse de paris
Collection: 
Discipline: 
Date de parution: 
01/12/1997
9,00 €
Article attaché: 
Disponible
Livraison en France métropolitaine uniquement.

Librairie la plus proche

Expéditeur

Résumé

Ce livre raconte l'histoire institutionnelle de la Bourse de Paris, de son origine à nos jours.Il analyse également son rôle économique, à travers les kracks boursiers : causes, conséquences et situation actuelle de la Bourse de Paris.

Caractéristiques

Nombre de pages: 
128
Code ISBN: 
978-2-13-048573-5
Numéro de tome: 
3262
Numéro d'édition: 
1
Format
11.5 x 17.6 cm

Sommaire

Table des matières: 

  Introduction, 3

  Chapitre I — La longue errance de la Bourse de Paris avant son installation au Palais Brongniart, 5

    I. L’origine des bourses de commerce, 5 : 1. Les ancêtres des bourses de commerce dans l’Antiquité, 5 ; 2. Des lieux de réunions réservés aux commerçants, 6 ; 3. Les premières bourses de commerce, 7 — II. Les nombreuses localisations de la Bourse de Paris, 7 : 1. Du Grand-Pont à l’Hôtel de Soissons, 7 ; 2. L’installation pendant plus de soixante-dix ans à l’Hôtel de Nevers, 8 ; 3. De l’Hôtel de Nevers à l’enclos des Filles Saint-Thomas, 9 ; 4. L’installation définitive au Palais Brongniart, 10 — III. Le statut d’agent de change, 10 : 1. Des « courratiers de change » aux agents de change, 10 ; 2. La situation difficile des agents de change au XVIIIe siècle, 11 ; 3. La définition du statut d’agent de change par l’ordonnance de 1816, 12 — IV. Des dispositions juridiques favorables, 12 : 1. Une certaine inorganisation jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, 12 ; 2. La volonté d’organisation de la Bourse de Paris, 13.

  Chapitre II — D’un marché d’obligations à un marché d’actions (1826-1882), 15

    I. Une modification de la composition des patrimoines des Français, 15 : 1. La substitution progressive des avoirs mobiliers aux actifs immobiliers, 15 ; 2. L’ampleur du marché obligataire, 16 — II. Le développement du marché des actions, 17 : 1. Une forte spéculation sur les sociétés en commandite, 17 ; 2. Les cotations sur le marché de la coulisse, 18 ; 3. Les conséquences de la loi de 1867 sur les sociétés anonymes, 20 — III. Le financement de certains secteurs par appel public à l’épargne, 20 : 1. L’exemple des chemins de fer, 21 ; 2. Le rôle actif des banques, 21 — IV. De fortes fluctuations de cours ponctuées par de profondes crises, 22 : 1. Le bon comportement boursier (1826-1856), 22 ; 2. Le comportement boursier plus incertain (1857-1873), 25 ; 3. Le krach inévitable (1882), 28.

  Chapitre III — Le temps de la démocratisation (1883-1913), 30

    I. La poursuite de la transformation du patrimoine des Français, 30 : 1. Une épargne abondante, 30 ; 2. Le développement des portefeuilles de valeurs mobilières, 31 — II. La primauté des actions sur les rentes et les obligations dans les portefeuilles de valeurs mobilières, 32 : 1. Le rôle croissant des émetteurs privés, 32 ; 2. La détention de titres français dans les portefeuilles, 33 — III. Le développement des valeurs mobilières étrangères, 34 : 1. Les émissions de titres étrangers, 34 ; 2. La détention de titres étrangers dans les portefeuilles, 35 — IV. Des dispositions légales et contractuelles favorables, 35 — V. Des fluctuations importantes des cours, mais sans véritables krachs, 37 : 1. Le ralentissement économique et le tassement des cours boursiers (fin du XIXe siècle), 37 ; 2. La reprise économique et la reprise des cours boursiers (début du XXe siècle), 38.

  Chapitre IV — Les années noires (1914-1945), 39

    I. L’effet d’éviction entraîné par les besoins accrus de l’État, 39 : 1. La dette publique creusée par les déficits budgétaires, 39 ; 2. L’ampleur des émissions d’obligations publiques, 40 ; 3. Des émissions fluctuantes de titres par les sociétés, 40 ; 4. La quasi-disparition des émissions de titres étrangers, 41 ; 5. La baisse relative de la détention de valeurs mobilières, 42 — II. Une hausse artificielle des cours, 42 : 1. Une hausse des cours inférieure à la hausse des prix (1914-1929), 43 ; 2. La crise de 1929 toujours pas résorbée en 1940, 45 — III. Le changement de physionomie de la Bourse de Paris pendant la seconde guerre mondiale, 47 : 1. Une offre de capitaux très supérieure à la demande, 47 ; 2. L’appel de l’État au marché financier, 48 ; 3. Une hausse nominale des cours boursiers, 48 ; 4. Des dispositions étatiques contraignantes, 49 ; 5. La création mal perçue de la CCDVT, 50 — IV. La Bourse de Paris face aux incertitudes

Autour de l'auteur

Autour de l'ouvrage: 

Paul-Jacques LEHMANN est professeur agrégé des Facultés de droit. Il est le directeur-fondateur du Centre de Recherches des Activités Bancaires et Boursières (CRABB).

Je découvre aussi

La psychomotricité
Jean-Claude Coste
Couverture à venir
Georges Egret
Enfance et la jeunesse délinquantes
Renaud Chazal de Mauriac
L'Assemblee nationale
Michel Ameller
L'économie de la santé
L'économie du bätiment et des travaux publics
Cet ouvrage présente l'économie, la gestion et les finances du BTP vues à chacun des trois niveaux qu'elles représentent : chantiers ou projets, entreprises et profession prise dans son ensemble.C'...
L'éducation nouvelle
Angela Medici Vialadis
Couverture à venir
L'endettement du tiers-monde
Jean-Claude Berthelemy
L'évaluation des politiques publiques de l'emploi
Gilbert Benhayoun, Yvette Lazzeri
Il s'agit d'une bilan des travaux résultats et méthodes sur l'évolution des politiques publiques d'emploi en France dans la période récente.L'accent est mis sur la dimension territoriale de l'...
L'Inquisition
Guy Testas, Jean Testas