Patrick Cingolani
Patrick Cingolani
Patrick Cingolani

Patrick Cingolani a suivi ses études de sociologie à l’université Paris V. A partir de 1981, il collabore régulièrement à la revue Les Révoltes Logique où il rencontre Arlette Farge et Geneviève Fraisse. Il soutient sa thèse, intitulée « Précarité et idéologisation de la petite délinquance » en 1983 sous la direction de G. Namer puis travaille avec le Groupe d’Études sur les Représentations du Social ( GERS ) que dirige Jacques Rancière. Maître de conférences de sociologie à l’Université Paris 7 en 1994, il participe activement à la création de la revue Tumultes dont il va assurer la publication de quelques numéros sur les thèmes de l’intégrisme, de l’étranger et de la trace. Miguel Abensour va diriger son habilitation. Il devient Professeur à l’Université Paris X Nanterre en 2002.

Sa bibliographie

La précarité
Patrick Cingolani

Emploi précaire, travail précaire, les précaires : le terme « précarité » est utilisé pour décrire des phénomènes sociaux divers dans nos sociétés contemporaines. Temps partiels, CDD, travail...